Maison des Enfants

Des enfants, des adultes et des costumes

 

La première année de service de la Maison des Enfants s’achève.

Une année superbe où j’ai développée une passion pour la recherche et la préparation d’activités pour les enfants d’âge préscolaire et scolaire. Des activités qui sortent un peu du cadre habituel.

Une passion aussi pour la tentative de voir l’éducation des tout-petits de manière différente. En les mettant en contact avec plusieurs sources d’inspiration, sans nécessairement leur montrer comment  ou quoi faire.

Une recherche pour faire évoluer leur autonomie et leur créativité. En laissant le libre arbitre le plus possible aux enfants et en favorisant le jeu libre et leur droit de choisir.

En feuilletant l’album souvenir des ateliers, l’idée m’est venue de reprendre les thèmes exploités cette année, dans cette section du blogue dédié à ce lieu magnifique et qui gagne à être connu et utilisé, et de souligner des éléments significatifs qui y ont été vécu. Alors pour chaque article, j’ouvrirai l’album d’un thème et je réfléchirai à ce que l’on a appris, nous les adultes ou bien les enfants cette semaine-là.

Le but? Transmettre un peu de ma passion, partager mes observations et, qui sait, inspirer d’autres parents, éducateurs ou tout autre accompagnateurs d’enfants dans leur découverte du monde et de leur moi bien personnel et unique. Donner au suivant, tout comme d’autres bloggeurs m’ont énormément donné et inspiré.

Alors, allons-y avec mes trois réflexions du jour!

Beaucoup d’enfants adorent se faire aider par d’autres adultes que leurs parents.

Pourquoi? Qui sait, peut-être qu’ils sont capables de ressentir les différences et d’aller chercher le meilleur de chaque personne qui les entoure.

Dans l’approche Reggio Emilia, on dit que les enfants sont capables de construire leurs propres apprentissages et qu’ils forment leur compréhension d’eux-mêmes et leur place dans le monde à travers leurs interactions avec les autres.  C’est pourquoi le focus est mis sur la place des parents, des adultes, des autres enfants et de la communauté.

Ainsi, en étant leur propre moteur de leur apprentissage, les enfants sauraient d’instinct que chacun à quelque chose de différent à leur offrir et à leur apprendre. Une bonne raison de permettre à nos enfants de rencontrer d’autres adultes dans des contextes qui leur sont dédiés entièrement. Comme à la Maison des Enfants! Entourés d’adultes bienveillants mais aussi en compagnie de leur parent et de leurs pairs.

Les enfants adorent se déguiser.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi? Pas moi. Pas avant de voir à quel point c’est presque un besoin pour eux. Dans l’approche Reggio Emilia, on dit que les enfants sont des communicateurs et utilisent 100 langages pour s’exprimer.

Les cent langages des enfants

Selon cette approche, les enfants utilisent une variété presque infini de manière de montrer leur compréhension et d’exprimer leurs pensées et leur créativité. Une centaine de manière différente de penser, de découvrir et d’apprendre. À travers leurs dessins, leurs sculptures, la danse, la musique et le mouvement et leur jeu à faire semblant qui doivent être valorisées et encouragées.

Ces langages et manières d’apprendre sont toutes des parties de l’enfant. Apprendre et jouer ne sont pas distinct. L’approche Reggio Emilia met l’emphase sur la pratique qui permet aux enfants d’apprendre et de découvrir en utilisant leurs sens et tous leurs langages.

Le déguisement est un langage très fort chez les tout-petits. Il leur permet de s’exprimer à travers un autre que soi tout en restant soi sous leur costume. Il permet aussi un rapprochement avec l’adulte, car il est souvent difficile de mettre les déguisements tout seul. Selon moi… bien sûr, car ne perdons pas de vue que je partage ici des réflexions issues de mes observations et de mes propres apprentissages.

Nous pouvons dès la tendre enfance mettre les enfants en contact avec la lecture et l’écriture. Tout en nous amusant et en créant!

a

La première semaine, j’ai créer un petit parcours pour les voitures parsemé des lettres de l’alphabet faites avec des cure-pipes. Je n’ai pas tenté de montrer l’alphabet aux enfants. Je voulais juste les intriguer. Ils m’ont effectivement posé des questions. Je leur ai répondu, tout simplement. Et moi, j’ai eu bien du plaisir à fabriquer ces lettres!

Est-ce que ces réflexions suscitent en vous d’autres réflexions? Êtes-vous d’accord? Ou peut-être avez-vous un autre point de vue à partager. Si c’est le cas, je vous invite à m’écrire, j’aimerais bien savoir ce que vous en pensez.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s