Billets, Vestibule

Bilan de mes petits gestes

Le printemps me semble un bon temps pour faire mon bilan d’année de changement vers le zéro déchet, l’autonomie alimentaire et le désencombrement. Une année très portée vers les choix de vie qui s’accordent à mes valeurs, mais un geste à la fois sans pression.

Tenir un blogue

Mon bilan de mes petits gestes

Premièrement, je suis blogueuse depuis un an à peine. Je n’aurais pas cru me lancer moi aussi dans l’aventure. Mais voilà! Depuis un an, je le fais! Ce blogue est le prolongement de mon premier blogue À la maison. J’ai changé de plateforme parce que je voulais augmenter la qualité visuelle et aussi la convivialité d’utilisation pour moi. J’ai dû changer le nom car dans worldpress, il n’était pas accessible. J’en ai profité pour me faire faire un logo que j’aime beaucoup. Merci Orbie! J’ai aussi recopié tous mes articles sur mon nouveau site et je peux voir que mon ancien blogue reçoit encore des visiteurs à chaque jour.

Tenir mon blogue m’a beaucoup apporté.

  • Le but premier de mon envie de bloguer était de partager mes découvertes pour inspirer à ma manière ceux que mes sujets d’articles intéressent de la même manière que je suis inspirée par les blogues d’autres gens formidables et inspirants. J’ai découvert un monde merveilleux, convivial et inspirant via les réseaux sociaux (surtout Instagram pour moi, qui permet de découvrir des gens avec des intérêts similaires) et les différents blogues auxquels je suis abonnée. Des gens de partout dans le monde qui choisissent le changement pour faire leur part dans ce monde qui en a besoin. Des gens qui partagent leurs idées, leurs trucs et dont le nombre ne cesse de grandir et qui me porte à voir l’avenir avec espoir.
  • Il m’a permis de développer ma discipline pour tenir un journal dans le genre ethnologique sur notre vie de famille et sur le développement de mes enfants. Un journal précieux pour moi et pour ma famille, qui tout en respectant notre intimité familiale, permet de partager notre mode de vie et d’inspirer d’autres familles.

Cu1ipVR_khPdDJIfjDAgsw8lIL8@479x319

  • Il m’a fait aussi relater et consigner mes activités conçues pour la Maison des Enfants afin que d’autres puissent s’en inspirer pour leurs familles ou leur travail auprès d’enfants. Vous pourrez retrouver toutes ces activités dans la catégorie Maison des Enfants du blogue et des informations sur la page facebook.
  • Je peux dire aussi qu’il m’a fait beaucoup évolué en tant que personne vers le mode de vie que je souhaite pour mon futur, pour ma famille et pour ma planète. J’ai découvert tant de choses et j’ai eu envie de les mettre en action. Une sorte de motivation à double sens pour moi: faire et partager. Je découvre, j’essaie et je partage.
  • J’ai même eu envie de créer un deuxième blogue, pour aussi prendre position sur les enjeux du changement climatique. Il n’en est qu’aux balbutiements, je le mijote encore. Mon blogue Tout peut changer. Car je ne peux plus me taire sur ce sujet qui me tient à cœur.

En fait, je me rends compte que mes actions tendent toutes à agir et à tenter de semer mes graines en même temps que des milliers de gens fabuleux qui, comme moi, croient que c’est chacun de nous qui fera la différence dans l’avenir de notre vie sur la planète. Ainsi, que ce soit mes choix d’éducation pour mes enfants et mon intérêt sur le sujet, ou les petits gestes quotidiens que je relate dans mes billets , chaque geste est porteur de changement et me permet de grandir et d’y contribuer.

Éducation

Depuis si peu de temps, j’ai vraiment pris conscience de l’importance VITALE du rôle de l’éducation dans le changement qui doit se produire pour assurer notre survie sur notre planète. Mais, quelle évolution fulgurante pour moi, grâce aux partages, échanges et découvertes sur les réseaux sociaux. Éducation et sensibilisation aux enfants, mais aussi aux adultes. Partager des informations et des trucs permet de multiplier les influences positives et de grandir le nombre de gens qui croient en l’avenir et qui ajoutent leurs propres graines à ce beau jardin qui fleurira de tous ces gestes qui semblent si petits pour l’instant mais qui créent tranquillement un immense jardin de solidarité. Et chaque découverte ouvre mon esprit pour les prochaines et c’est ainsi que je vois grandir mon intérêt et mes connaissances sur des sujets passionnants et inspirants.

Dessin d'observation

Plusieurs de mes articles sur le blogue transmettent mes découvertes ou la manière dont je les intègre et met en oeuvre dans ma vie familiale. Que ce soit la découverte des pédagogies alternatives, les avancées de la neuroscience, les congrès sur l’écologie de l’enfance et ceux de l’association québécoise de l’éducation à domicile auxquels j’assiste ou les blogues sur le sujet. Tous contribuent à ma réflexion et à la construction de mes valeurs familiales et humaines. Chaque découverte crée une nouvelle connexion et chaque nouvelle connexion permet d’augmenter ma créativité et mon envie de continuer à évoluer.

Je partage ici une réflexion sur l’éducation à domicile que j’avais publiée sur mon ancien blogue: L’éco-éducation, une option à considérer.

Ainsi qu’une réflexion toute personnelle sur le TDAH: TDAH: Au nom de tous les enfants.

Faire soi-même (DIY)

Depuis que j’ai choisi de faire le plus de choses que possible moi-même, je me rends compte de plusieurs impacts.

  • Faire soi-même demande évidemment plus d’énergie que de choisir un flacon sur une étagère, mais cette énergie crée un sentiment de satisfaction qui va au-delà de la fierté (même si on en ressens), la satisfaction de sentir que l’on fait partie de la vie. Que l’on vit dans la vie et non pour juste survivre et courir tout le temps.
  • Parce que c’est certain que faire soi-même demande du temps, mais du temps que l’on choisit de ralentir volontairement. Ralentir et revenir à l’essentiel: savoir faire et beauté du geste de cuisiner et/ou de réapprendre à faire ses produits de beauté et de nettoyage. C’est beau l’organique, c’est rempli de joie et de vie. Le chimique empoisonne et ne donne aucune beauté à la vie.
  • Je dirais que chaque choses que l’on décide de faire soi-même nous motive à vouloir en faire davantage car il s’agit de développer un art de vivre qui respecte la terre et nous-même ainsi que notre propre besoin de sentir que l’on fait partie de la vie et que l’on se réapproprie des savoirs-faire qui contribuent à redonner un sens à la vie qui est devenue si mercantile par endroit. Et c’est en essayant que l’on constate qu’une fois intégrés dans notre routine, les produits que l’on décide de faire soi-même ne demandent pas autant de temps que l’on pourrait s’imaginer. Ils demandent d’y mettre notre énergie et notre volonté surtout. Le reste devient une question de priorité.
  • Du coup, j’économise car je ne met plus les pieds au Jean Coutu (pharmacie où l’on trouve les produits de beautés entre autre) et chacun sait que chaque fois que l’on y met les pieds ça coûte cher!
  • Je fais moi-même:

À la salle de bain 

À la salle de lavage

À la cuisine

  • mon savon à vaisselle, mon pain, et parfois, mes pâtes, mes craquelins et mes vol-au-vent et tout plein de recettes variées. Je n’achète pas de produits transformés (ou très peu). Je consomme biologique le plus possible. Je fais mon kombucha, mes conserves et fermentations avec les produits de mon jardin (voir catégorie Jardin sur le blogue). J’achète local le plus possible.
  • Je composte.
  • Je n’utilise plus de pellicules plastiques.

Au jardin (voir catégorie Jardin sur le blogue).

Minimalisme

J’ai aussi commencé à désencombrer ma maison. Tranquillement, mais sûrement. L’an passé, j’avais participé au défi Minsgame et ce fût le début de ma prise de conscience sur le minimalisme. Je continue presque chaque jour d’essayer d’épurer et de simplifier. Ce n’est pas toujours facile! Le plus difficile pour moi c’est le rapport aux livres, J’aime les livres et j’en veux toujours!!

Mais le minimalisme, c’est une destination que je vise, un pas à la fois. Une vision du minimalisme qui doit s’accorder à moi, à mes choix. Et j’y songe aussi au moment d’acheter. En général, maintenant, si un objet entre à la maison, un autre doit ressortir!

Surtout, j’ai dans l’idée de ne plus laisser les objets inutiles ou en trop entrer chez-moi.

Zéro déchet

J’ai découvert le zéro déchet grâce à mon amie Madame So. En région, ce n’est pas toujours évident car il y a peu de vrac pour les produits d’épicerie mais le plus important pour moi c’est d’avoir en tête ce but. Réduire le plus possible les déchets, refuser ce qui est inutile, composter, revaloriser les vieux objets, et faire des choix en conséquence. Motiver mon conjoint à faire ses efforts pour les emballages. Il est super bon quand même et en plus, il est capable de (presque) tout réparer et de faire lui-même. Il lutte contre obsolescence programmée.

Photo de Marie-Eve Tessier-Collin.

J’ai aussi crée le groupe facebook Gaspésie Zéro déchet  et mon amie Orbie a fait le beau logo afin que tous et chacun puissent s’informer et partager ses trucs.  Mine de rien, nous en sommes à 195 membres. C’est cool et inspirant!

Je vais aussi rencontrer en juin le gérant de mon épicerie IGA pour discuter avec lui des possibilités de réduire les emballages et d’encourager le zéro déchet dans son magasin. Il est très ouvert et j’ai bien hâte de le rencontrer. Mes amis facebook du groupe  Zéro déchet m’ont d’ailleurs donné pleins d’idées pour cette rencontre.

Je commence aussi à m’intéresser à la récupération en cuisine des rejets de légumes et de fruits (épluchures, feuilles). Je vous écrirai des billets sur le sujet bientôt!

J’ai aussi d’autres projets en tête sur ce sujet du zéro déchet, je vous tiendrai au courant!

OUF!!!

Quand même! Je suis moi-même bien surprise de voir tout ce parcours et tout ce que je fais! Est-ce que je partage pour me vanter? Un peu!!! HI hi!! 🙂  Je ne suis pas la seule, certains font plus, certains font moins et ce n’est pas ça l’important! Mais sans blague, je partage surtout pour partager, et pour vous dire que chacun de nous peut faire sa part. Si moi j’arrive à le faire avec deux enfants à temps plein, chacun peut au moins faire un ou deux petits pas vers le changement… vous ne croyez pas?  Alors GO! Un geste à la fois. Et je sais que quand on commence, on y prend goût!

Partagez vos bons coups dans les commentaires, c’est ça qui motive et pousse vers le changement! Ensemble!

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s